Activités et loisirs à pratiquer sur les plages et dans les lagons de La Réunion

En plus de la baignade et du snorkeling, découvrez d'autres manières de profiter de la mer

L’ile de La Réunion n’est pas particulièrement réputée pour la beauté de ses plages. A la différence de Madagascar par exemple, l’ile ne compte pas de plages paradisiaques au sable fin bordées de cocotiers et s’étendant à perte de vue.

© Serge Gélabert

Ce n’est pas pour autant qu’il n’y a rien à y faire ou à y voir, au connaitre ! La Réunion compte tout de même 30 kilomètres de plages de sable -blanc ou noir- et plus de 20 kilomètres de lagons dans lesquels de nombreuses activités peuvent être pratiquées, et ce, en tout sécurité (voir la vidéo).

En effet, les récifs de La Réunion appelés « frangeants » car peu éloignées de la côté, abritent les lagons. Ils se démarquent par une faible profondeur, moins de 2 mètres, et une envergure de 200 mètres au plus large.

En 2007, la Réserve Naturelle Marine de La Réunion voit le jour. Elle s’étend sur une quarantaine de kilomètres du Cap La Houssaye (Saint-Paul) à la Roche aux oiseaux (Étang Salé) et a pour objectif de ralentir la dégradation du récif, observé depuis plus de 30 ans et qui a malheureusement tendance à s’accélérer depuis quelques années… A travers différentes opérations, elle œuvre également dans la sensibilisation du grand public face à cet enjeu de préservation.

Les récifs sont des milieux très fragiles qui renferment une biodiversité remarquable, protégeons-les ! En savoir plus

Alors, quelles sont les activités et loisirs autorisés dans les lagons ainsi que sur les plages ouvertes sur l’océan ?

> Dans les lagons

Toutes ces activités ne peuvent être pratiquées à l’intérieur des « zones sanctuaires » de la Réserve Marine. Ces derrières sont délimitées par des poteaux jaunes d’une hauteur de 4 mètres environ situés le long de la barrière de corail. Les sanctuaires ont pour objectif de garantir les conditions les plus propices au développement des coraux et espèces marines qui en dépendent. Toute présence humaine y est interdite quel que soit le motif.

  • Activités gratuites

La baignade

La première activité qui vient à l’esprit quand on pense à la plage est évidemment la baignade. Avec une température agréable tout au long de l’année, il est facile de piquer une tête pour se rafraîchir. La température de l’eau oscille en effet entre de 20° durant l’hiver austral (de mai à octobre) à 30°pendant l’été (de décembre à mars).

Le snorkeling ou PMT (Palme Masque Tubas)

C’est l’autre activité phare des lagons.  Avec ou sans palmes, vous pouvez profiter des eaux calmes du lagon et de ses habitants : des poissons de toutes les tailles et de toutes les couleurs (voir la vidéo).

Les lagons de La Réunion hébergent une biodiversité remarquable (plus de 3.500 espèces). En plus des différentes espèces de poissons, il n’est pas rare d’y observer murènes, tortues vertes ou raies pastenagues.

Pour les curieux, sachez que la Réserve Marine organise des visites gratuites du lundi au vendredi depuis la plage de l’Ermitage à la découverte du sentier sous-marin. Accompagné d’un guide expérimenté, la Réserve Marine vous invite à explorer la richesse et la fragilité du récif corallien de l’Ermitage. Ce sentier a pour objectif la sensibilisation de tous publics à l’agression de ces écosystèmes et de favoriser les comportements éco-responsables.

Voir les autres activités gratuites à pratiquer dans l’ile.

© Laurent Bêche / Réserve Marine

  • Activités payantes

Le paddle

Sur les plages de l’Ermitage ou de la Saline-les-Bains, plusieurs prestataires proposent des paddles à la location. Au tarif moyen de 10€ la location d’une demie-heure, offrez-vous une belle escapade le long de la barrière de corail (hors zones sanctuaires).

Que ce soit pour se détendre, pour une sortie plus sportive ou simplement pour admirer le coucher du soleil en toute tranquillité, le paddle offre une embarcation plutôt facile à maitriser.
La sensation de glisse est très agréable et le fait de dominer de sa hauteur les eaux offrent une approche différente et ludique des coraux et de ses habitants.

Des visites guidées de découverte du lagon sont également organisées par certains prestataires.

© Serge Gélabert

Canoë-kayak et kayak transparent

Alternative au paddle, le canoë-kayak offre l’avantage d’être plus stable ; il se prête ainsi mieux à des sorties plus longues.

Plusieurs prestataires proposent des kayaks à la location. Il est aussi possible de louer des kayaks transparents, c’est à dire à coque translucide permettant une vision directe de l’intérieur du lagon. Comptez 15€ environ la demie-heure de location.

Là encore, la location peut être libre ou se faire en balade encadrée avec un guide diplômé.

© Kayak Transparent Réunion sur cartedelareunion.fr

Planche à voile ou windsurf

En raison de la crise requins, la pratique du windsurf s’est bien développée dans les lagons, que ce soit dans l’ouest ou dans le sud à Saint-Pierre. A l’abri de la barrière de corail, les adeptes de la discipline sont de plus en plus nombreux à se mettre à l’eau lorsque les conditions de vent sont réunies.

Cependant, la pratique n’est à réserver qu’aux pratiquants confirmés. En effet, le manque de profondeur et la faible amplitude des lagons associées au nombre important de pratiquants d’activités nautiques (kitesurfeurs, nageurs, paddle, kayak, …) rend la navigation très sportive et nécessite une vigilance permanente. Sans compter les dégâts que peut représenter une chute dans l’eau, que ce soit pour le windsurfeur comme pour les coraux.

Il n’existe à ce jour aucun prestataire louant des planches à voile ou proposant des cours de formation.

© Serge Gélabert

Kitesurf

C’est la même situation que pour le windsurf. La navigation en kitesurf ne peut être réservée qu’aux personnes aguerries.

Pour le kitesurf non plus, il n’existe pas de prestataire louant du matériel ou proposant des cours de formation.

> Sur les plages ouvertes sur l’océan

En raison de la crise requins dont souffre La Réunion depuis 2011, il est interdit de se baigner et de pratiquer des activités nautiques hors des lagons ou des plages équipées de filets anti-requins.

© Serge Gélabert

Il y a deux plages sécurisées par ce dispositif à La Réunion : la plage de Boucan Canot et celle des Roches Noires.

Cependant, cela ne signifie pas que la baignade est possible et autorisée tous les jours. A votre arrivée consultez bien les flammes au-dessus du poste des MNS (Maîtres Nageurs Sauveteurs) pour vous assurer que la mer est accessible. Et si vous avez un doute avant de vous mettre à l’eau, renseignez-vous directement au poste pour connaître l’état des filets.

La baignade et le snorkeling restent les deux activités principales accessibles à l’intérieur des filets de Boucan Canot et des Roches Noires

Sur la plage même, d’autres activités faisant aussi appel à des filets mais d’une autre sorte, sont accessibles : le beach volley et le beach tennis.
Vous aurez aussi peut être l’occasion de jouer les funambules sur une des slacklines que tendent règulièrement les adeptes de la discipline entre deux cocotiers ou filaos.

Vous avez fait votre choix ?

Voir aussi :
> Les meilleures activités de loisirs à La Réunion
> Sur terre, en eaux vives, sous la mer ou dans les airs : les plus beaux circuits
> Les risques et dangers à La Réunion
> Quelles activités faire quand il pleut à La Réunion ?
> Les 12 mois de l’année à La Réunion
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> L’île en images

© Photo couv. : Serge Gélabert