Les 12 mois de l’année à La Réunion : ce qu’il faut découvrir de janvier à décembre

Météo, évènements cultes, fruits exotiques, observation des baleines, flamboyants en fleurs... à chaque mois ses atouts !

Janvier

1er janvier, 6h, La Réunion ouvre les yeux sur une année nouvelle et la chaleur, comme tous les ans en cette saison, se fait déjà sentir aux premières lueurs du soleil.

Partout, si la saison des cyclones autorise une trêve festive, les familles sont en liesse dans les rues et sur les plages de toute l’île. Les tables sont généreusement garnies de sucreries locales et le letchi est à l’honneur en cette période de réveillon alors que les mangues font leur apparition (encore vertes, elles sont ainsi parfaites pour les premiers rougails mangue).

© Serge Gélabert

Février

En février, c’est à la communauté chinoise de célébrer la nouvelle année, sous le signe d’un animal différent pour chaque millésimé.

La chaleur est alors à son apogée, les fruits tropicaux sont en abondance : les longanis remplacent les letchis et les mangues sont maintenant bien mûres, qu’elles soient josé, américaines, carotte, ou autres, ces douceurs sucrées parfument les rues et jonchent les jardins.

Mars

En mars, alors que les températures déclinent tout doucement, les gros avocats complètent les salades et les tangors (oranges péi) requinquent les corps mis à l’épreuve ces deux derniers mois.

Les fruits de la passion colorent les varangues de violet et de jaune alors que les pigments colorés de la holi (fête des couleurs indienne) transforment la ville de Saint-André.

C’est également en mars que le festival des Francofolies ouvre la voie musicale et donne l’occasion de faire danser les familles à Saint-Pierre.

© Serge Gélabert

Avril

En avril, recouvre-toi d’un fil et réjouis-toi du spectacle qu’offre la dégustation d’un pitaya (ou fruit du dragon) alors que les temples tamouls se parents des plus belles offrandes pour accueillir la nouvelle année indienne.

Mai

Mai, la fin de l’année scolaire approche, les journées raccourcissent, Saint-Leu vit au rythme de son Tempo festival (musiques et spectacles de rue en tous genres) et Saint-Denis à celui des Electropicales (musiques électroniques) Bras-Panon fait échos au Miel Vert du mois de janvier au Tampon en promouvant l’agriculture péi à la Foire agricole. Le festival du film d’aventures anime la plage de Cap Homard pour une projection plein air illustrant follement les sportifs du Monde.

L’hiver austral commence et les températures tournent autour de 28 degrés sur le littoral en journée.

Juin – Juillet

Le festival musical Sakifo, qui fait parler de lui depuis quelques mois déjà, se tient en juin à Saint-Pierre et comme pour nous encourager à en profiter, les températures baissent en cette saison.

Le goyavier acidulé récompense les marcheurs sur tous les sentiers de l’île et il a même sa propre fête à la Plaine des Palmistes, l’occasion de découvrir ce petit fruit emblématique de l’île en sirop, pâte de fruits et confitures en tout genre.

Saint-Gilles fait en juin son Grand Boucan et le roi du Carnaval brûle au bord de l’eau pour conclure le défilé de toutes les folies.

Alors qu’approche la fête nationale, la houle australe s’intensifie et les premières baleines montrent le bout de leur caudale.

A l’Entre-Deux, le choca dévoile ses secrets lors d’un week-end qui lui est dédié. C’est aussi en juillet que les bibasses et les jujubes prennent place dans les bouteilles de rhum pour s’arranger durant des mois.

© Globice sur cartedelareunion.fr

Août – Septembre

Les fleurs ornent les cases du port et de Saint-André en août (Salon Flore et Halle au Port ; Festi-plantes de Saint-André) alors que le vacoa et le palmiste sont mis en avant à Saint-Philippe et nous permettent de découvrir les coutumes réunionnaises au cours de leur fête éponyme.

A Sainte-Suzanne, c’est la vanille, cette perle de La Réunion qui est à l’honneur en août. Les journées commencent de plus en plus tard (7h) et finissent de plus en plus tôt (18h) alors que les marches sur le feu échauffent les pieds des Tamouls pour célébrer la déesse Kali jusqu’en septembre.

© Serge Gélabert

Il n’est pas rare de voir les hauts plateaux de l’île se parer de blanc durant l’hiver austral tant les températures baissent la nuit (autour de zéro bien souvent). Ce qui n’empêche pas les Réunionnais de se retrouver, bien au contraire !

La fête de la Salette inonde la ville de Saint-Leu de pèlerins venus de toute l’île pour voir leurs vœux se réaliser autour de la célèbre église de la ville et à Manapany, sport et musique regroupent toute la famille autour du Manapany Surf Festival sur trois jours.

Les fruits sont plus rares durant l’hiver austral, mais vous trouverez toujours ananas, bananes et coco qui murissent toute l’année durant.

Octobre

En octobre, la littérature jeunesse réunit les enfants et leurs parents sur la pelouse du parc du 20 décembre de Saint-Leu à l’occasion du salon du livre jeunesse, alors que les parapentistes enchaînent les figures lors du Parapente Acro Master.

Les week-ends natures sur toute l’île sensibilisent les Réunionnais à l’importance de la préservation de la biodiversité de l’île tout comme le festival de la rando qui se tient le même mois.
Le festival Florilèges du Tampon donne aux visiteurs la possibilité de s’émerveiller devant la grande diversité florale de l’île.

Et pour continuer à attirer l’attention sur le terrain de jeu formidable qu’est notre belle île, La course du Grand Raid fait venir des coureurs du monde entier pour parcourir le caillou.

© Alizé Parapente sur cartedelareunion.fr

Novembre

En novembre, les tamouls fêtent le Dipavali, fête indienne de la lumière, l’occasion d’apprécier un feu d’artifice ou deux avant les fêtes de fin d’année.

Les premiers flamboyants rougissent et la fête du curcuma de la Plaine des Grègues colore les sourires alors que les fruits reviennent sur les étales des marchés avec le retour de l’été austral.

© Serge Gélabert

Décembre

Pour le dernier mois de l’année, l’heure est à la réalisation des plus grandes audaces. La mégavalanche, course de VTT du Maïdo à Saint-Gilles réunit les plus courageux.

Ensuite c’est la fèt kaf du 20 décembre qui rend hommage aux hommes et aux femmes qui se sont battus pour abolir l’esclavage et exalte la liberté avec le festival Liberté Métisse.

Il est ensuite temps de se retrouver pour célébrer les fêtes de fin d’année dans les cirques ou sur les plages, dans les hauts ou dans les plaines sous la chaleur de l’été.

© Serge Gélabert

Voir aussi :
> Acheter son vol pour l’île de La Réunion
> Les bonnes raisons de venir en voyage à La Réunion
> Les 10 choses qui rendent l’ile à la fois unique et exceptionnelle
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> Les meilleures activités de loisirs à La Réunion
> Vidéo : La Réunion, une terre de diversité
> Vidéo : Quels plats mange t-on à La Réunion

© Photo couv. : Serge Gélabert