Les Hauts : une nature intacte, des traditions préservées

L'évasion du corps et de l'esprit pour un pur moment de liberté

La Réunion n’a beau être qu’une miette perdue dans l’océan indien, ses modestes 2.510 kilomètres hébergent pourtant des reliefs impressionnants. L’ile compte ainsi 2 sommets de plus de 3.000 mètres d’altitude, alors que chez sa voisine Madagascar, surnommée « l’ile continent », 234 fois plus grande, le sommet le plus haut n’atteint que 2.658 mètres.

Principalement organisés autour des deux massifs volcaniques de l’ile, le Piton des Neiges et le Piton de La Fournaise, ce que l’on appelle « les hauts » comptent plus d’une dizaine de sommets de plus de 2.500 mètres d’altitude.

Suspendus dans les airs, caractérisés par leur fraicheur et leur isolement, les Hauts attirent tous ceux en quête de nature et de déconnexion. Loin de l’agitation qui règne sur la côte et les premières hauteurs de l’ile, les sommets de La Réunion sont un cadre idéal pour se ressourcer et se reconnecter à l’essentiel.

Que vous soyez perché au sommet du Grand Bénare, accoudé à la rambarde de la fenêtre des Makes ou confortablement assis sur un banc au Nez de Bœuf, les panoramas époustouflants qui s’ouvrent sous vos yeux invitent à une contemplation méditative (lire Les meilleurs points de vue de La Réunion).

Installé dans l’un des nombreux kiosques de la route forestière du Maïdo, allongé dans l’herbe sur les pentes dominant les praires de la Plaine des Cafres ou bien immergé au cœur d’une forêt de cryptomérias, et c’est un profond sentiment de sérénité qui s’empare de vous et vous transporte dans ce que la Terre offre de plus beau : l’évasion.

Ici tout est simple, évident et parfaitement authentique. On a très vite envie de couper son portable, de se débrancher de cette société où l’on est multi-connecté, constamment sollicité de toutes parts et très souvent, sans aucun espace de décompression.

En rejoignant les sommets de l’ile, vous redécouvrez pleinement l’intensité de vos sens : la vue, émerveillé par les somptueux paysages qui s’étalent à vos pieds, l’ouïe, bercée par le gazouillis des oiseaux ou la mélodie chantante des cascades, l’odorat que sublime les essences de certains arbres et fleurs exotiques, le goût en savourant une cuisine traditionnelle mijotée avec amour et patience, et enfin, le toucher, et ce plaisir simple de passer sa main dans l’herbe grasse, caresser l’écorce brute des arbres ou le plaisir de s’allonger sur une roche parfaitement lisse chauffée à point par le soleil.

S’aventurer dans les hauts c’est comme aller assister à une scène au théâtre. Dès l’ouverture du rideau jusqu’à l’extinction des feux à la fin de la représentation, la séance est rythmée de changements et de passages marquants.

Ainsi, au moment où le nouveau jour pointe, les premières lueurs qui habillent l’horizon de teintes chaudes sont le signes que le spectacle démarre et qu’il est temps de le savourer à pleines dents. Le soleil gagne rapidement les cieux et inonde de sa lumière vitale, les cirques, pitons et remparts classés depuis 2010 au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La fin de matinée voit se réunir les cumulus autour des sommets, tantôt s’agglutinant pour former une mer de nuages, tantôt s’éparpillant, laissant leur ombre courir sur le flanc des montagnes.

La fin de journée approche, le thermomètre baisse et invite les nuages à libérer l’espace en glissant vers le large. Le clou du spectacle est imminent, le ciel s’embrase et tente de gagner du temps en laissant ses couleurs pourpres s’étirer dans le ciel avant que la nuit ne lui vole la vedette.

Attendez ! Le programme n’est pas tout à fait terminé. Alors que la faim se fait sentir, est venu le moment de regagner la chaleur de votre gîte ou chambre d’hôtes profiter de l’ambiance chaleureuse caractéristique des milieux aux conditions de vie rudes mais où les hommes ont su conserver leurs traditions, leur simplicité et continuent de vivre en harmonie avec la nature.

Rythmé par les notes exotiques du maloya, le diner partagé au coin du feu réchauffe les cœurs et le rhum arrangé, les gosiers. Une ultime escapade extérieure s’impose, l’absence de pollution lumineuse offre ici des conditions d’une rare qualité pour observer le cosmos. Avant de retrouver Morphée, offrez-vous une une voie lactée…

> Les sites à visiter
> Les musées et patrimoine historique
> Jardins botaniques et autres centres d’intérêts
> Les activités de loisir

© Serge Gélabert

> Les sites à visiter

Le Maïdo


Situé à 2.190 mètres d’altitude, le Piton Maïdo est l’un des points de vue les plus spectaculaires sur le cirque de Mafate, et vraisemblablement l’un des plus beaux de l’ile. Il permet de contempler, 1.000 mètres plus bas, les différents ilets isolés de la modernité de Mafate, seul cirque de l’île accessible uniquement à pied ou en hélicoptère. La vue embrasse à perte de vue les pitons et remparts accidentés du cirque mais aussi les principaux sommets de l’île : le Piton des Neiges (3.070 mètres), le Gros Morne (3.019 mètres), la Roche Écrite (2.276 mètres), le Col du Taïbit (2.142 mètres), …


Piton des Neiges

Considéré comme le toit de l’océan Indien austral, le Piton des Neiges est le volcan qui a donné naissance à La Réunion. Éteint depuis plus de 120 siècles, c’est le point culminant de l’île avec 3.070 mètres d’altitude.
 
L’effondrement de sa voûte et de ses contreforts provoqué notamment par l’absence d’activité et l’inévitable érosion ont formé les trois cirques actuels : Mafate, Salazie et Cilaos.

Cap Noir 


Sur les hauteurs de La Possession, à plus de 1.000 mètres d’altitude, le Cap Noir constitue avec le Maïdo, l’un des plus beaux points de vue sur le cirque de Mafate, au cœur du Parc National de La Réunion. Facilement accessible, le belvédère doté d’un kiosque englobe l’ensemble de la cavité naturelle ainsi que les sommets du Piton des Neiges (3.070 mètres), du Gros (3.019 mètres), du Grand Bénare (2.896 mètres) ou encore de la Roche Écrite (2.276 mètres)


Canalisation des Orangers


La Canalisation des Orangers est l’un des sentiers d’accès au mythique cirque de Mafate. Avec le Sentier Scout, c’est l’une des plus belles entrées dans le cirque.
 Long de 14 kilomètres, le sentier est accroché au rempart ouest de Mafate offrant aux randonneurs un panorama exceptionnel permanent sur le cirque et ses reliefs accidentés : Deux-Bras, Cap Noir, Piton Cabri, Le Cimendef, la Rivière des Galets, …


Plaine des Cafres

La Plaine des Cafres , c’est l’ambiance typiquement reposante des paysage de pâturages. Plateau calé entre le massif du Piton des Neiges et celui du Piton de la Fournaise, il abrite un petit village charmant du même nim. Ce plateau est séparé de celui de la Plaine des Palmistes par le Col de Bellevue dont l’attitude atteint 1.606 mètres.


Plaine des palmistes

Construite en 1899, la Plaine des Palmistes doit son nom à la profusion de palmistes qui s’y trouve. Calée dans un couloir inter-volcanique entre le Massif du Piton des Neiges et le volcan du Piton de la Fournaise, elle se trouve sur le seul axe routier qui traverse le centre de l’île, de Saint-Benoît à Saint-Pierre via le Col de Bellevue. C’est une région particulièrement appréciée pour son calme, sa fraîcheur et l’authenticité de ses habitants.

Cascade Biberon

Cascade Biberon est une grande chute d’eau située à la Plaine des Palmistes à environ 1.000 mètres d’altitude. Après une marche de 30 minutes sur un sentier de randonnée bordé de goyaviers, vous rejoingnez le bassin pour une baignade rafraichissante au pied de la cascade haute de 250 mètres.

Grand Bénare

Le Grand Bénare est un sommet montagneux situé dans le centre de La Réunion en bordure du cirque de Mafate. Avec ses 2.896 mètres d’altitude, c’est le troisième sommet le plus haut sommet de l’île après le Piton des Neiges (3.070 mètres) et le Gros Morne (3.019 mètres). L’ascension du Grand Bénare est un grand classique de la randonnée dans l’île avec comme point de départ le point de vue du Maïdo.

Roche Écrite

Située dans les hauteurs du chef-lieu, la Roche Écrite est Classée Réserve Naturelle. Son sommet culmine à 2.276 mètres d’altitude. C’est une des zones où l’on observe le mieux la diversité de la flore présente sur l’île : fougères arborescentes, goyaviers, mimosas, néfliers, calumets, … et où se niche le fameux tuit-tuit, un petit oiseau endémique de La Réunion, aujourd’hui menacé.


Gros Morne


Le Gros Morne est le deuxième sommet montagneux de l’île de La Réunion après le Piton des Neiges (3.070 mètres). Culminant à 3.019 mètres d’altitude, très technique, il est particulièrement difficile à atteindre. L’imposant Gros Morne fait partie du massif du Piton des Neiges et selon les angles d’observation, il masque parfois le sommet de l’océan indien.

Cimendef

Positionné sur la crête qui s’étire de la Roche Écrite au Gros Morne, le Cimendef culmine à 2.228 mètres d’altitude. Séparation naturelle entre le cirque de Salazie à l’est et le cirque de Mafate à l’ouest, il est visible de loin et facilement reconnaissable grâce à sa forme pyramidale. Son accès est à réserver aux randonneurs aguerris en raison de la forte inclinaison de sa pente qu’il faut suivre pour atteindre le sommet.

Nez de Bœuf

Le Nez de Bœuf est un sommet culminant à 2.136 mètres d’altitude, situé le long de la route forestière du volcan. Positionné entre les pâturages d’altitude de la Plaine des Cafres et le Pas des Sables qui domine le mythique paysage lunaire de Plaine des Sables, c’est un site prisé pour plusieurs raisons : son point de vue grandiose sur la Rivière des Remparts, son aire de pique-nique, la qualité du spot de bivouac, la variété des sentiers de randonnées, …


Piton de l’Eau

A 1.881 mètres d’altitude, entre la Plaine des Palmistes et la Plaine des Cafres, le Piton de l’Eau est surplombé d’un petit étang volcanique, un bassin naturel unique en son genre à La Réunion. L’endroit est un petit paradis au cadre enchanteur qui mérite le détour, tout particulièrement à la saison des arums dont la floraison se fait durant l’hiver austral.

Forêt de Bélouve


Située dans les hauteurs de la Plaine des Palmistes, la forêt de Bélouve ne se dévoile qu’une fois traversée la forêt de Bébour après avoir passé le col du même nom. La forêt de Bélouve est une forêt primaire (en partie) qui occupe le plateau dominant le rempart sud du cirque de Salazie. Comme sa voisine, la forêt abrite une flore exceptionnellement riche.

Forêt de Bébour

La Forêt de Bébour recouvre le cirque des Marsouins, un territoire érodé, comblé il y a bien longtemps par la lave des dernières éruptions du Piton des Neiges. Tout comme la Forêt de Bélouve sa voisine, la forêt primaire de Bébour est caractérisée par une biodiversité exceptionnelle où la nature y est luxuriante. On y retrouve en plus des cryptomerias et les fameuses fougères arborescentes.


Mare à Martin


Au cœur du cirque de Salazie, Mare à Martin est un petit village isolé situé à proximité de Grand Ilet. Mare à Martin est surtout connu pour son étang dans lequel se reflètent par beau temps les sommets et pitons environnants : le Gros Morne, le Cimendef et le Morne de Fourche.

Fenêtre des Makes


Située dans les hauteurs de Saint-Louis au sud ouest de l’ile, la Fenêtre des Makes offre un point de vue exceptionnel sur le cirque de Cilaos. Perché à 1.587 mètres, le belvédère s’ouvre sur un panorama qui embrasse les plus hauts sommets de La Réunion, tels que le Piton des Neiges (3.070 mètres) et le Grand Bénare (2.898 mètres).

Forêt des Makes


Située au cœur du Parc National de La Réunion, la forêt domaniale des Makes se trouve dans les hauts de Saint-Louis, au dessus du village des Makes. Forêt de bois de couleurs, de cryptomerias et d’espèces endémiques de La Réunion, sa partie la plus haute surplombe le cirque de Cilaos. Plusieurs sentiers aux difficultés variables vous garantissent de belles sorties à la découverte de la flore et de la faune des lieux.


Grand Bassin


Grand Bassin est un petit village situé à la Plaine des Cafres. Pour accéder à ce petit ilet isolé et notamment à la célèbre cascade, le Voile de la Mariée, il faut descendre le long d’un sentier escarpé représentant environ 650 mètres de dénivelé positif. La cascade se jette dans un grand bassin où la baignade vient récompenser l’effort fourni pendant la descente du rempart.

Belvédère de Bois-Court

Situé à la Plaine des Cafres, à 1.400 mètres d’altitude, le Belvédère de Bois-Court offre un panorama imprenable sur les remparts de Cilaos, ainsi qu’une vue plongeante sur l’îlet de Grand Bassin. Ce petit village composé de seulement quelques familles, est en effet situé à 600 mètres en contrebas du point de vue.

Mare à Poule d’Eau

Située en plein centre du cirque de Salazie, la Mare à Poule d’Eau est un véritable havre de paix qui a souvent été décrit comme un site enchanteur. Jadis alimenté par des cascades qui y coulaient en permanence, le bassin est aujourd’hui alimenté par une source. C’est la plus importante mare de Salazie et la seule qui soit pleine toute l’année.


Plateau de Kerveguen

Le plateau de Kerveguen, qui s’étend à plus de 2.200 mètres d’altitude, est situé en bordure ouest de la forêt de Bébour et en surplomb du rempart nord-est du cirque de Cilaos. Accessible uniquement à pied par plusieurs chemins de randonnée réservés aux marcheurs expérimentés, le plateau de Kerveguen est identifiable par la courbe remarquable qu’il dessine entre le sommet de l’Entre-Deux et le Piton des Neiges.

Col de Bellevue

A 1.606 mètres d’altitude, situé sur la route des plaines qui relie la Plaine des Palmistes à la Plaine des Cafres, le Col de Bellevue offre un magnifique point de vue sur l’est de l’ile, la côte, ainsi que sur les pitons de la région. Accessible par l’unique route traversant l’ile d’est en ouest, le Col de Bellevue est à découvrir par beau temps et de préférence assez tôt le matin.

Cascade de Bras Noir


Située sur la commune de la Plaine des Palmistes, la belle cascade de Bras Noir est logée au cœur d’une nature luxuriante. Plusieurs cascades sont présentes dans la zone, mais la grande cascade est certainement la plus impressionnante. Visible depuis la route de Bébour après un bel épisode de pluie, elle fait partie de ces cascades éphémères de La Réunion qui disparaissent en saison sèche.

Bassin des Hirondelles

Le Bassin des Hirondelles est situé dans la forêt de Bébour sur le même itinéraire que celui qui mène au Cassé de Takamaka. Après trois quart d’heures d’un sentier qui descend dans la forêt, un chemin sur la droite conduit au bassin. Le bassin d’une vingtaine de mètres à l’eau claire se termine par une grotte peuplée de très nombreuses Salanganes, ces hirondelles qui vous tiendront compagnie sur le site.

© Serge Gélabert

> Les musées et patrimoine historique

Maison du Parc national

La Maison du Parc national vous ouvre ses portes pour une expérience interactive, à travers les Pitons, cirques et remparts de La Réunion. 
Elle a été bâtie à mi chemin entre les deux volcans de La Réunion : le Piton de la Fournaise encore actif et le Piton des Neiges, en sommeil. La Maison du Parc vous propose notamment une traversée virtuelle de l’île à la rencontre des grands paysages, de la nature et des hommes.

Domaine des Tourelles


A la Plaine des Palmistes, construit au début du 20ème siècle, le Domaine des Tourelles, est emblématique du patrimoine de l’architecture créole. Cette case créole traditionnelle est aujourd’hui un site de promotion de l’artisanat de l’île ; il propose ateliers et visites.

© La Maison du Parc national sur cartedelareunion.fr

> Jardins botaniques et autres centres d’intérêts

Observatoire Astronomique des Makes


Situé à 1.000 m d’altitude dans les hauts de Saint-Louis, l’Observatoire Astronomique de la Plaine des Makes vous fera découvrir ce qu’est l’astronomie à travers maquettes, instruments, cadrans solaires, petit planétarium et salle d’exposition. Grâce à la qualité de son emplacement, caractérisé par l’absence de pollution lumineuse, des soirées d’observation sont organisées pour le grand public.

Maison du Géranium


A la Maison du Géranium, découvrez la culture du géranium rosat et le procédé authentique, à travers un alambic traditionnel, permettant de recueillir l’essence  pour la fabrication des huiles : le géranium, bien entendu, mais également le vétyver et le cryptoméria. Assistez à une distillation dans la plus pure tradition réunionnaise.

Jardin de Cendrillon

Situé à 15 minutes de Saint-Denis, le Jardin de Cendrillon est composé d’une collection unique de plantes tropicales, dont quelques rares orchidées. On peut y apercevoir un panorama de la flore de l’ile, exposée dans de petites serres ou de belles allées colorées.

Labyrinthe En-Champ-Thé

Le Labyrinthe En-Champ-Thé est l’unique plantation de thé de toute la France ! Il est construit dans une forêt de théiers, anciennes plantations des années 60 et dont le thé étaient reconnus comme l’un des trois meilleurs au monde. En 2005 que Johny et son épouse Emmanuelle relancent l’histoire du thé et proposent des visites qui s’adressent aux amateurs souhaitant tout connaître de cette merveilleuse plante aux mille.

Maison du Curcuma

Au cœur du Sud Sauvage, dans le mini cirque de la Plaine des Grègues, la capitale du curcuma, Mémé Rivière et sa famille vous invitent à découvrir le processus de transformation de la racine de curcuma. A la Maison du Curcuma, profitez de la dégustation selon la saison de tous les produits de l’exploitation.

Maison du Laurina


Au cœur du Sud Sauvage, dans un écrin de nature préservé des hauts de Saint-Joseph à Grand Coude, venez découvrir la saveur et les délices d’un café d’exception à La Maison du Laurina. Petit musée du Bourbon Pointu, le café haut de gamme local, la Maison du Laurina fait partie du circuit de la route des caféiers.

Verger Le Bras Noir


Le Verger Le Bras Noir propose de découvrir la culture du goyavier et toutes les richesses du verger. En saison, d’avril à juillet, avec la cueillette des goyaviers et hors-saison, en partant à la découverte des espèces florales endémiques.


Verger Delatre


Durant la saison, qui s’étend d’avril à août, le Verger Delatre ouvre son immense verger de goyaviers (7 ha), entretenu sans engrais ni insecticide. Il est situé juste après le sentier de Bras Cabot, dans la fraîcheur de la Plaine des Palmistes.

© Serge Gélabert

> Les activités de loisir

Cliquez ici pour recherche une activité de loisir : en mer, sur terre ou dans les airs.

© Les Chevaux du Maïdo sur cartedelareunion.fr

Voir aussi :
> Les cirques : l’histoire et la nature profonde de l’ile se découvrent au fil des sentiers
> Le volcan du Piton de La Fournaise : territoire lunaire au calme trompeur
> Le Nord de La Réunion : témoin intemporel de l’histoire
> Le Sud de La Réunion : une terre sauvage
> L’Est de La Réunion : le jardin d’Éden
> L’Ouest de La Réunion : capitale du soleil et des loisirs