La faune terrestre et marine de La Réunion

Sur terre ou sous la surface de l'océan, certains animaux dont les endémqiues, ne manqueront pas de vous étonner par leur originalité Claim this listing

En raison de son isolement géographique, l’ile de La Réunion abrite une faune relativement pauvre. Si la variété des animaux rencontrés est faible, la faune recèle en revanche un nombre important d’espèces endémiques d’oiseaux, d’insectes ou de reptiles. L’ile ne compte aucun animal venimeux, en tout cas sur terre.

Ainsi, la faune de la Réunion se distingue en deux catégories : la faune endémique, de petite taille, cachée, et malheureusement souvent menacée en particulier les oiseaux comme le Pétrel de Barau ou le Tuit-Tuit ; et la faune importée. Cette dernière à l’avantage d’être visible car souvent en surnombre et malheureusement régulièrement nuisible aux espèces endémiques, comme le rat ou le chat sauvage.

Les animaux que l’on observe le plus facilement et qui comptent d’ailleurs le plus d’espèces endémiques sont les oiseaux et les insectes. Certains sont devenus les symboles de l’île, à l’image du Paille-en-queue ou de l’Endormi (caméléon).

Portés par les vents ou délogés des iles voisines par les cyclones, les oiseaux se sont installés à La Réunion bien avant l’arrivée des premiers navigateurs.
Dans le ciel réunionnais, on compte aujourd’hui pas moins de vingt espèces d’oiseaux indigènes dont six sont endémiques de l’ile.

Sous l’eau, le récif corallien âgé d’à peine 8.000 ans foisonne de vie. Malgré la faible surface qu’ils occupent, les récifs renferment une biodiversité exceptionnelle (plus de 3.500 espèces) qui est d’ailleurs comparable aux iles voisines, et qui vaut à l’archipel des Mascareignes d’être inscrit aux 10 « hot spots » de biodiversité mondiale.

A l’est, quelques années suffisent aux coraux et aux poissons pour coloniser les coulées de lave du Piton de la Fournaise qui parviennent à rejoindre l’océan.

Au sommet des espèces marines les plus impressionnantes à observer dans les eaux réunionnais, trône la baleine à bosse. Durant l’hiver austral, de mai à septembre, l’île est un des meilleurs endroits au monde pour admirer les cétacés qui remontent des mers du sud afin de profiter d’une température de l’eau plus favorable et mettre bas.

Aperçu en vidéo :

Voir aussi :
> La flore de La Réunion
> Risques et dangers à l’île de La Réunion
> L’île en images
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> Les sites culturels incontournables
> Vidéo : Sortie dauphins et baleines
> Vidéo : Plongée sous-marine à La Réunion
> Vidéo : La Réunion vue du ciel

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *