La tortue verte

Grandes migratrices, elles sont capables de parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour rejoindre leur plage natale Claim this listing
  • Les tortues du lagon

Les tortues marines reviennent depuis quelques années dans les lagons de La Réunion pour se nourrir.

La tortue verte
Elle consomme les herbes marines qui poussent sur les fonds sableux.

La tortue imbriquée
Elle se nourrit d’anémones coloniales dans les parties bien oxygénées des lagons.

Observation

Certaines tortues sont présentes de façon régulière. Les baigneurs les plus attentifs ou les plus chanceux peuvent les croiser. Pour une rencontre réussie sans gêner la tortue, voici quelques règles simples à respecter :


Règlementation

Les tortues sont des espèces protégées, leur dérangement intentionnel est passible d’une amende qui peut aller jusqu’à 750€.

  • Qu’est-ce que la tortue verte ?

Nom latin : Chelonia mydas
Nom anglais : Green Turtle

La tortue verte est la plus grande tortue de la famille des Chelonidés. La carapace est de couleur variable passant du brun jaunâtre au verdâtre, ornée de tâches et stries irrégulières.

  • Description

– 2 écailles préfrontales, 4 paires d’écailles latérales, 1 griffe par nageoire
– Particularités : Petite tête, bec et carapace arrondis
– Mesures :
Nouveaux nés : 25g / carapace : 5cm
Adultes : 150-200kg / carapace : 110-130 cm

  • Où peut-on observer la tortue verte ?

La tortue verte est largement répandue dans les régions tropicales de tous les océans. Cette espèce est très représentée dans la zone Sud-Ouest de l’océan Indien.

Autrefois abondante sur l’île de La Réunion, elle avait quasiment disparue des côtes et des plages de l’île après la colonisation de celle-ci. Mais depuis le milieu des années 1990, le nombre d’individus observés près des côtes ne cessent d’augmenter et depuis les années 2000, quelques pontes se sont succedées sur des plages isolées, peu fréquentées par l’homme.

  • Alimentation

C’est la seule espèce qui, une fois adulte, devient essentiellement herbivore. Elle broute les herbes marines, aussi appelées phanérogames, qui poussent dans les zones protégées du lagon.

A La Réunion, les algues rouges qui poussent sur le tombant récifal, sont leur nourriture principale.

  • Reproduction

La ponte a lieu la nuit sur leur plage de naissance. Les tortues vertes sont de grandes migratrices et sont capables de parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour rejoindre leur plage natale.

Statut UICN mondial : en danger
Statut UICN Réunion : en danger

(UICN : Union internationale pour la conservation de la nature)

  • Qu’est-ce que le sentier sous-marin ?

Dans un souci de sensibilisation du grand public à cet enjeu de préservation, la Réserve Naturelle Marine a crée le Sentier sous-marin de l’Ermitage, des visites guidées gratuites, pédagogiques et ludiques, du récif.

Accompagné d’une guide expérimentée, vous partez à la découverte de la richesse et de la fragilité du récif corallien de l’Ermitage. La visite est gratuite, il faut simplement vous munir de vos palmes, masque et tubas.

© Thierry Péres


Les récifs sont des milieux très fragiles qui renferment une biodiversité remarquable, protégeons-les !
En savoir plus


En partenariat avec :

© Photos 2 & 3 : A.Cuvillier–GIP RNMR

Heures d'ouverture :
Ouvert toute l'année

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *