Takamaka

Au cœur d'une nature grandiose caractérisée par une biodiversité unique, une succession d'impressionnantes cascades descend une vallée encaissée Claim this listing

Takamaka est une vallée située à l’est de l’île de La Réunion, dans les hauteurs de la commune de Saint-Benoît.

Dans une splendide succession de cascades prolongeant le plateau de Bébour, la vallée draine l’eau imbibant les forêts pluviales de montagne. Fruit d’une érosion régressive, la vallée s’est creusée dans les anciennes coulées du Piton des Neiges, volcan éteint depuis plus de 120 siècles.

Takamaka est caractérisée par le piton Dorseuil culminant à 729 mètres d’altitude qui se dresse au centre de la vallée et dont la longue crête rejoint plus haut le fameux plateau de Bébour à une altitude de 1.332 mètres.

Situé en plein cœur du Parc national de La Réunion, la Vallée de Takamaka fait aussi partie des biens naturels inscrits au Patrimoine mondial de L’Unesco en 2010.

Situé à plus de 800 mètres d’altitude, un point de vue sur la vallée est accessible par la route à partir de la ville de Saint-Benoît.

Pour les sportifs qui veulent vivre le spectacle de l’intérieur :
– une randonnée (voir le circuit) classée difficile démarre du point de vue et vous conduit à la forêt de Bébour voire jusqu’au Gîte de Bélouve située dans la forêt du même nom.
– en canyoning, Takamaka est un incontournable pour les adeptes aguerris de la discipline. Il concentre tous les exercices possibles et vous plonge dans des rappels vertigineux et dans la multitude de bassins que compte la rivière.

Pour les moins aventuriers, la découverte des lieux se fera par les airs, en ULM ou en hélicoptère.

Par temps découvert, on peut apercevoir au loin la partie centrale du massif du Piton des Neiges (sur la gauche), ainsi que les remparts du cirque de Mafate.

Avant d’entreprendre la marche, il est recommandé de bien se renseigner sur la météo et les arrêtés préfectoraux, d’être bien équipé (chaussures, casquette, couverture de survie) et de prévoir des réserves suffisantes en eau.

Une pluviométrie très importante explique l’implantation de deux barrages hydroélectriques dans cette vallée parcourue par la Rivière des Marsouins. Il s’agit de Takamaka I et de Takamaka II.

> Voir la vidéo sur la vallée de Takamaka.
> Voir la Carte du TOP 50 des circuits de randonnée.

© Photos 1, 3, 4, 5 & 6 : Serge Gélabert – Photo 2 : Hélilagon / Lionel Ghighi

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *