Le spectacle des houles australes

Plusieurs fois par an, l'océan déchainé produit des scènes aussi effrayantes que spectaculaires le long du littoral Claim this listing

De par sa situation géographique, dans la moitié sud de l’océan indien, juste au-dessus du tropique du Capricorne, La Réunion est logiquement sous l’influence de phénomènes météorologiques intenses pouvant générer des houles particulièrement fortes.

Trois catégories de houles vont heurter les côtes réunionnaises :

  • les houles d’alizés, de nature modérée et de courte période elles proviennent de vents établis de secteur est à sud-est. Elles affectent essentiellement les côtes nord, est et sud de l’île
  • les houles cycloniques, fruits des tempêtes et cyclones tropicaux, sont pour leur part de grandes houles. Compte tenu de la trajectoire naturelle des cyclones dans la zone de La Réunion, ces houles affectent principalement les côtes nord et est de l’ile.
  • les houles australes, modérées à fortes, sont de grande longueur d’onde. Elles sont générées par les tempêtes des moyennes latitudes (40ème et 50ème latitudes) et se propagent vers le nord-est sur de très longues distances. Elles n’affectent que les côtes ouest et sud de l’île et leur puissance peut entrainer des dégâts similaires à ceux provoqués par les houles cycloniques.

Chaque année, La Réunion enregistre entre 15 et 20 houles australes. Plus de 50% de ces houles ont lieu pendant l’hiver (de juin à septembre) durant lequel de violentes tempêtes sévissent dans l’hémisphère sud.

Ces phénomènes amènent la plupart du temps Météo France à émettre un bulletin de vigilance forte houle. La baignade et les activités nautiques sont alors fortement déconseillées y compris dans les lagons.
Les activités nautiques y compris avec embarcations motorisées peuvent même être interdites par arrêté préfectoral selon l’intensité de la houle annoncée.

Les houles australes transportent une grosse quantité d’énergie et peuvent ainsi provoquer de gros dégâts sur les côtes. La puissance des vagues peuvent entraîner des submersions côtières, de forts courants côtiers, le remplissage des lagons, mais aussi de forts courants dans les passes.

Avec des déferlantes pouvant atteindre 12 mètres de hauteur aux abords des côtes, les houles australes produisent un spectacle grandiose pour le plus grand bonheur des curieux. A chaque épisode, nombreux sont les amateurs d’océan déchaîné à se presser pour immortaliser en photos le phénomène sous toutes ses coutures.

Parmi les sites les plus intéressants pour admirer le spectacle des houles australes, il y a :
– la Pointe des châteaux, à l’entrée de Saint-Leu en se dirigeant vers le sud
– la Pointe au sel, à la sortie de Saint-Leu en se dirigeant vers le sud
– le Souffleur, entre Saint-Leu et l’Étang-Salé
– la plage de Boucan Canot
– la plage des Roches Noires
– le spot de surf de Saint-Leu

Images d’une houle australe en vidéo :

Voir aussi :
> La météo des plages
> Risques et dangers à La Réunion
> L’île en images
> Les 12 mois de l’année à La Réunion
> Vidéo : Plongée sous-marine à La Réunion
> Vidéo : L’observation des baleines
> Vidéo : Sorties dauphins et baleines

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *