L’auto-stop et le covoiturage à l’île de La Réunion

Deux moyens pour se déplacer à coût réduit dans la plupart des endroits de l'île

Pour tous ceux qui n’auraient pas l’argent pour prendre le bus, louer une voiture, ou pour ceux qui auraient raté le seul bus qui passe dans la matinée… pas de stress, deux solutions s’offrent à vous pour vous déplacer dans l’île : l’auto-stop et le covoiturage.

De manière générale, l’auto-stop se pratique assez facilement à La Réunion, quelques précautions s’imposent néanmoins. Avant d’envisager de faire du stop sur l’île il faut tout d’abord avoir à l’esprit que certaines zones ne sont que très peu fréquentées par les automobilistes. C’est le cas des routes qui mènent aux départs de randonnée notamment, le Maïdo, les hautes routes de Salazie ou Cilaos, la route du volcan du Piton de la Fournaise,… Il va vous falloir donc parfois vous armer de patience et faire votre plus beau sourire. Mais n’ayez crainte, le Réunionnais est plutôt solidaire, surtout s’il vous aperçoit un sac sur le dos.

Prévoyez de quoi vous hydrater (de l’eau de préférence, je vous vois déjà venir…), et de quoi vous protéger du soleil qui a tendance à être un peu sournois sur cette partie de la planète. Attention à vous placer de sorte que l’automobiliste puisse s’arrêter en urgence (arrêt de bus, sortie de carrefour, bretelle d’autoroute, station essence,…). Restez visible, cela va de soi, mais quand la nuit tombe, il vaut mieux être prudent, privilégiez donc les vêtements clairs, voire une lampe. Lorsqu’enfin un véhicule se range sur le bas-côté, sortez votre beau sourire et demandez-lui où il va, cela évitera qu’il vous pose la question en premier et change d’avis.

Si vous optez pour le panneau, indiquez une grande ville, quitte à négocier plus tard de vous rapprocher de votre destination.

L’auto-stop est un bon moyen de rencontrer tout type de personnes, souvent très sympathiques, et oui, si on s’arrête, c’est déjà qu’on aime l’échange humain. Alors profitez-en pour poser des questions, découvrir les différents modes de vie sur l’île. Qui sait, la rencontre pourrait même déboucher sur une invitation à rester dîner ou boire un verre…

Pour conclure, il est primordial de rester vigilent ; si le chauffeur ne vous inspire pas confiance, c’est rare mais ça arrive, ne montez pas dans le véhicule. Sinon, profitez de vous faire conduire et admirez le paysage !

Pour covoiturer à La Réunion, il faut s’y prendre à l’avance. Il existe véritablement un seul site internet qui vous permettra d’envisager un voyage serein et ponctuel. Mais attention, les trajets proposés, eux, sont souvent réguliers. En effet, les covoiturages sont plus généralement prévus pour les personnes qui effectuent des déplacements quotidiens professionnels et qui cherchent à réduire leur coût de transport et leur impact écologique.
Ainsi sur le site iledelareunion.net, dans la rubrique covoiturage où après avoir créé un compte, vous pourrez chercher le partenaire de route de vos rêves.

De nombreuses aires de covoiturages ont vu le jour ces dernières années sur l’île aux bretelles de la 4 voies qui relie Saint-Denis à Saint-Pierre notamment. Malgré cela, Il n’existe aucun site de référencement comparable à ce que l’on peut trouver en métropole avec blablacar, personne n’ayant encore pris cette initiative, le mieux est sans doute de se rabattre sur le lever de pouce, autrement dit l’auto-stop.

Si vous avez le choix, essayez de circuler en dehors des horaires de pointe, certains axes sont parfois très embouteillés en début ou fin de journée.

Voir aussi :
> Se déplacer en bus à La Réunion
> La Carte routière de La Réunion
> La Carte du Top 50 des randonnées
> Le camping et bivouac à La Réunion
> L’île en images
> L’île en vidéos
> 1 semaine à La Réunion : que faire ?
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> Toutes les activités de loisirs
> Les activités gratuites dans l’île
> La carte des aires de pique-nique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *