Les sites culturels incontournables de La Réunion

Les musées, sites historiques, jardins et exploitations qui forment le patrimoine culturel de l'île

Si l’île de La Réunion est connue pour ses randonnées, sa diversité florale, ses plages, n’oublions pas qu’elle reste également considérée comme un modèle de mixité culturelle, sociale et religieuse.

Un métissage visible au sein même de la population mais aussi représenté par ses sites culturels et religieux. Nombreux, colorés, diversifiés, et parfois même voisins, les édifices religieux cohabitent sans heurts sur l’île.

Le Temple du Colosse de Saint-André, digne des plus beaux temples hindous indiens, vous impressionnera par ses dimensions tant que par ses couleurs. Dédié à la déesse Pandialé, en l’honneur de laquelle sont organisées les marches sur le feu, sa visite est malheureusement réservée aux fidèles, c’est très regrettable, mais l’observation extérieure vaut tout de même le détour.

L’Église de Sainte-Anne, récemment rénovée est également une merveille architecturale. En grande partie construite et ornementée par des bénévoles et les paroissiens, cette église est un étonnant mélange entre art baroque et art gaudien.

Non loin, de là, l’église Notre Dame des Laves à Sainte-Rose, architecturalement beaucoup plus modeste, n’en est pas moins surprenante. En effet, elle est un exemple unique de périmorphose. La coulée de lave de l’éruption de 1977 aurait ainsi miraculeusement épargné l’édifice, alors science ou miracle, quoiqu’il en soit, c’est à voir !

La plus ancienne mosquée de France –Noor-e-Islam– se trouve à La Réunion, si si ! Il s’agit de celle de Saint-Denis. La communauté musulmane de l’île étant majoritairement issue des populations indiennes, il n’est pas surprenant que l’architecture de la mosquée soit d’inspiration indienne. La visite est possible de 9h à 12h et de 14h à 16h, pensez à ôter vos chaussures à l’entrée.

Et si l’histoire de l’île vous intéresse, nous vous conseillons la visite de quelques musées.

Le musée Stella Matutina, à Saint-Leu est le plus grand de l’île. Récemment rénové, il est construit sur les bases d’une ancienne usine de canne à sucre, vous y découvrirez l’histoire de La Réunion, ainsi que son industrie sucrière.

La Cité du Volcan à Bourg-Murat, sur la route qui mène au volcan fut elle aussi rénovée dernièrement. Elle se concentre sur l’histoire géologique de l’île. Très interactif et à la portée de chacun, ce musée vous aidera à mieux comprendre la formation des deux volcans de l’île (le Piton des Neiges et Le Piton de La Fournaise), leur activité récente et passée, et leur importance sur terre et sous l’eau.

Enfin, le Musée des Arts Décoratifs de l’Océan Indien (MADOI), situé à Saint-Louis sur l’ancien domaine agricole de Maison Rouge accueille essentiellement des expositions d’art. De nombreux artisans y vendent leurs œuvres et les expositions permanentes vous donneront à voir les plus belles créations de l’Océan Indien.

D’ailleurs, plusieurs associations, entreprises et coopératives vous ouvrent leurs portes afin de vous dévoiler les secrets des passions qui les habitent.

C’est le cas notamment de la Maison du Vacoa, à Sainte-Rose. Vous y apprendrez le tressage de ce végétal autour d’ateliers ludiques et dans une ambiance conviviale.

En parlant d’accueil chaleureux, rendez-vous à la Maison de la broderie à Cilaos, de charmantes brodeuses vous y présenteront leurs travaux dans la tradition du « jour de Cilaos » et de plus anciennes pièces de collection.

Enfin, la coopérative des huiles essentielles au Tampon vous fera voyager dans un monde aux mille parfums. Visitez le jardin des senteurs et créez même votre propre parfum après vous être enivré des effluves des multiples huiles essentielles distillées sur place.

Et pour mieux profiter de la faune et la flore qui vous entourent, il vous faudra acquérir quelques connaissances.

La flore d’abord est à l’honneur au Jardin des parfums et des épices de Saint-Philippe, munis de spray à l’essence de citronnelle (pour le plaisir du nez et surtout pour éviter les attaques de moustiques) plongez dans une forêt tropicale regroupant presque toutes les espèces végétales présentes sur l’île. La visite guidée est d’une grande richesse, les amoureux de dame nature seront séduits.

Le Jardin botanique de Mascarin, situé à Saint-Leu, dans une zone plus aride, propose également des visites passionnantes sur différents thèmes, incluant souvent les aspects historiques et l’influence de l’homme sur l’évolution de la flore. Cette approche différente satisfera les boulimiques d’histoire et de savoir.

Toujours à Saint-Leu, le centre Kélonia ravit petits et grands. Cet observatoire des tortues marines présentes autour de l’île vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur cet animal si fragile malgré une taille parfois impressionnante. Le centre prodigue également des soins aux tortues malades ou blessées et s’investit dans la sensibilisation à l’environnement. Attention quand il pleut car une partie de la visite se déroule en extérieur.

Pour rester dans le domaine de la recherche tout en continuant à avoir la tête dans les étoiles, une soirée à l’Observatoire astronomique des Makes s’impose. Aucune pollution lumineuse, prenez de la hauteur dans les hauts de Saint-Louis pour toucher du doigt la voie lactée et la voute céleste qui s’organise autour. Bien que le lieu soit avant tout dédié aux travaux de recherche, des soirées d’observation (nocturnes évidemment) sont proposées au grand public. Il faut réserver à l’avance et croiser les doigts pour que les nuages ne s’invitent pas mais le spectacle est époustouflant et l’observation est encadrée par des professionnels passionnés et passionnants.

Dans un tout autre registre, prenez la route vers l’est pour vous rendre à La Vanilleraie de Sainte-Suzanne. Dans un domaine majestueux, cet atelier de préparation de la vanille bourbon présente cette vanille connue dans le monde entier pour ses arômes uniques. De la fécondation à la consommation, toutes les étapes de la préparation du fruit de l’orchidée y sont détaillées. Vous pourrez même en acheter sur place pour régaler vous convives une fois rentrés à la maison.

Et comme à La Réunion un bon repas ne se termine jamais sans un petit verre de rhum arrangé, visitez une des plus anciennes distilleries de l’île à La Saga du Rhum de Saint-Pierre. Vous y apprendrez la fabrication de cette boisson traditionnelle ainsi que les différences entre les rhums vendus sur l’île. Et si vous ne conduisez pas après, alors laissez-vous tenter par la dégustation de quelques spécialités locales, avec modération, comme toujours !

Pour conclure, il est un lieu qui combine tous ces savoir-faire, ces passions, couleurs, odeurs et matières si variées. Un lieu unique qui se prête à la discussion, à la découverte. Ce lieu, c’est le marché et le plus connu est celui de Saint-Paul qui se tient le vendredi toute la journée et le samedi matin. Agriculteur, producteur, artisans, créateurs,… s’y retrouvent pour partager avec vous les passions qui les animent, un rendez-vous à ne pas manquer !

Voir aussi :
> Tous les musées de l’île
> Les meilleures activités de loisirs à La Réunion
> Quelles activités faire quand il pleut à La Réunion ?
> La cuisine réunionnaise
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> Vidéo : La Réunion et son histoire
> Vidéo : Le Maloya
> Vidéo : La fête du Dipavali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *