Les holothuries

Ils jouent ainsi un rôle important dans le recyclage de la matière organique et dans le remaniement du sédiment Claim this listing
  • Que sont les holothuries exactement ?

Avec les étoiles de mer, les ophiures, les oursins et les crinoïdes, les concombres de mer aussi appelés holothuries forment le groupe des échinodermes qui renferment uniquement des animaux marins vivants sur le fond des océans. A La Réunion ces échinodermes sont moins représentés que dans d’autres îles comme à Madagascar ou en Nouvelle Calédonie.

Contrairement aux autres animaux du groupe des échinodermes, le corps des concombres de mer est allongé et mou comme des « boudins ». Sur les deux extrémités opposées se situent la bouche d’un côté et l’anus de l’autre. Si l’on dénombre plus de 1.400 espèces à travers le monde, seulement une quarantaine d’espèces ont été recensées à La Réunion jusqu’à aujourd’hui.

Ces concombres de mer se retrouvent aussi bien sur des substrats durs (coralliens et basaltiques), meubles (sablo-vaseux) ou même dans les herbiers marins.

Détritivores, il se nourrissent de particules organiques présentes sur ou dans le sable qu’ils ingèrent (psammivores) ou encore dans l’eau qu’ils filtrent (suspensivores). Les espèces qui ingèrent le sable trient ensuite la partie organique (débris, bactéries, microalgues) qui sera digérée du reste qu’ils rejettent sous forme de fèces (« pelotes de sable »).

Ces animaux jouent ainsi un rôle important dans le recyclage de la matière organique et dans le remaniement du sédiment. Ce sont les tentacules qui entourent la bouche qui permettent aux concombres de mer de récolter les particules alimentaires. Certaines espèces présentent des dents anales.

Quand ils sont stressés, certaines espèces de concombres de mer (comme Holothuria leucospilota) peuvent rejeter des tubules adhésifs appelés « Canaux de Cuvier » par l’anus. La manipulation des « boudins » par les usagers de la mer peut parfois suffire à stresser l’animal et induire le largage de ces tubules.

Les concombres de mer mettront du temps à reconstituer leur stock canaux de Cuvier et seront plus fragiles face aux prédateurs. En effet, il s’agit d’un système de défense redoutable contre les prédateurs qui se retrouvent « englués » et immobilisés. Ces filaments libèrent également une toxine qui agit telle une barrière chimique.

Comme pour les oursins, les concombres de mer se déplacent grâce à de petits pieds ventousés appelés pieds ambulacraires qui tapissent leur face ventrale. La vitesse de déplacement peut aller jusque 50 cm/h.

Les concombres de mer ont la particularité de pouvoir se reproduire par scission maintenant ainsi de fortes densités d’individus, il s’agit d’une reproduction dite asexuée qui vient en complément de la reproduction classique qui elle assure un brassage génétique.

  • Où peut-on observer les holothuries ?

Dans les lagons de La Réunion, au niveau des zones sableuses ou des herbiers, il est possible de croiser assez fréquemment les Synaptes (Synapta maculata) aussi appelés cordons mauresques. A l’allure serpentiforme, ces Synaptes peuvent mesurer jusqu’à 3 mètres de long et arborent une quinzaine de tentacules buccaux.

L’holothurie verte (Stichopus chloronotus) est quant à elle reconnaissable entre tous par sa couleur unique et l’holothurie noire à mamelles (Holothuria nobilis) par la présence sur ses flancs de 6 à 10 protubérances blanches à orangées.

  • Qu’est-ce que le sentier sous-marin ?

Dans un souci de sensibilisation du grand public à cet enjeu de préservation, la Réserve Naturelle Marine a crée le Sentier sous-marin de l’Ermitage, des visites guidées gratuites, pédagogiques et ludiques, du récif.

Accompagné d’une guide expérimentée, vous partez à la découverte de la richesse et de la fragilité du récif corallien de l’Ermitage. La visite est gratuite, il faut simplement vous munir de vos palmes, masque et tubas.

© Thierry Péres


Les récifs sont des milieux très fragiles qui renferment une biodiversité remarquable, protégeons-les !
En savoir plus


En partenariat avec :

© Photos : T. Mullochau-RNMR

Heures d'ouverture :
Ouvert toute l'année

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *