Le Séga

Musique et danse créole, née de l'histoire et de la rencontre des cultures Claim this listing

Le Séga regroupe une famille de musiques et de danses traditionnelles de l’Océan Indien, avec des variantes de rythme selon l’île de l’archipel des Mascareignes sur laquelle on se trouve : La Réunion, Maurice, les Seychelles ou Rodrigues.

C’est La Réunion qui voit naître le Séga au 18ème siècle, au sein des plantations esclavagistes.

Nostalgiques, les esclaves originaires de Madagascar et de la côte est de l’Afrique se mettent à chanter et danser aux rythmes d’instruments de fortune qu’ils fabriquent avec des peaux, du bois, des cailloux ou encore des pois secs…

Appelé « Tchega », « Tsiega » puis « Séga », cette première forme du Séga dite « ancien Séga » est celle que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Maloya.

Le Séga moderne apparaît après l’abolition de l’esclavage, sous le second empire (1852-1870), et sous l’influence des danses et des musiques européennes, telles que le quadrille, qui sont créolisées.

Au cours de cette période faste pour La Réunion, de nouvelles classes sociales émergent. Des musiciens noirs, les « jouars », qui ont appris à jouer des instruments de musique européens, sont embauchés pour animer les nombreux bals organisés par les anciens maîtres, qui forment la nouvelle bourgeoisie de l’île.

Ces musiciens s’approprient peu à peu la musique et les danses européennes, qu’ils miment à leur famille et leurs amis en rentrant chez eux. Au fil du temps, ils en modifient le rythme et y ajoutent leurs influences personnelles et africaines, donnant ainsi naissance au Séga moderne.

Le phénomène prend de l’ampleur. Le Séga qui se joue et se danse de plus en plus en dehors des bals bourgeois finit par devenir la musique populaire de La Réunion.

L’engouement pour le Séga, qui continue d’évoluer musicalement, reste aujourd’hui encore intact.

Chanté généralement en créole quand des paroles y sont ajoutées, le Séga fait partie intégrante du patrimoine culturel réunionnais.

Voir aussi :
> Festivals et Fêtes culturelles à La Réunion
> Les sites culturels incontournables
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> L’île en images
> Vidéo : La Réunion , une terre de diversité
> Vidéo : La Réunion : nature et culture
> Vidéo : La Réunion et son histoire
> Vidéo : La fête du Dipavali

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *