Le camping sauvage à La Réunion

Le bivouac est un des meilleurs moyens de s’immerger dans les merveilles de l’ile et se laisser bercer par l’atmosphère particulière propre à chaque paysage Claim this listing

Avec plus de 1.000 kilomètres de sentiers balisés traversant des paysages aussi variés que des volcans, des forêts primaires, des plaines verdoyantes, des sommets de près de 3.000 mètres d’altitude ou longeant tout simplement le littoral, La Réunion offre une variété exceptionnelle de spots pour poser votre tente.

Et ce qui rend la pratique d’autant plus intéressante, c’est que le bivouac est autorisé partout dans l’ile (lire la fiche pratique) y compris dans le Parc National. Seules trois conditions sont à respecter :
– ne pas dépasser la durée maximale d’une nuit sur le site
– respecter la nature : la faune et la flore
– le feu est interdit excepté lorsqu’il existe des places aménagées à cet effet

Vous pourrez ainsi passer la nuit au cœur de paysages inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Éloignés de toute pollution lumineuse, vous profiterez de conditions idéales pour admirer la voute stellaire et notamment la voie lactée.

Certains sites de bivouac peuvent se trouver directement sur une aire de pique-nique. Les aires d’accueil sont généralement très bien équipées à La Réunion : kiosques, tables avec bancs, places à feu, parfois un accès à l’eau potable, …

Parmi les plus beaux site où passer la nuit sous les étoiles, il y a :
– le sud sauvage, laissez-vous bercer par les vagues se fracassant sur les falaises de lave en campant à la Pointe de la table ou La Cayenne dans l’est
Le Maïdo dans la fraicheur à 2.000 mètres d’altitude pour profiter à la fois du coucher et lever de soleil le lendemain sur le cirque de Mafate
– le cirque de Mafate dont la totalité se situe dans le Parc National compte plusieurs sites mythiques pour camper : Trois Roches, Plateau Kerval ou encore la Plaine aux Sables
– le cirque de Cilaos à proximité de la plus célèbre descente en canyoning du cirque : Fleur Jaune ou dans la vallée encaissé à Bras Rouge
– le cirque de Salazie avec le fameux Piton d’Anchaing dominant l’ensemble du cirque, ou encore en altitude à Grand Sable
– la région du volcan, au bord du grandiose Cassé de La Rivière de l’Est, sur les remparts de la Plaine des Sables ou encore au Nez de Bœuf
– au volcan du Piton de La Fournaise directement, sur le rempart de l’enclos Fouqué offrant un balcon de premier choix sur le cône. Piton Partage ou Piton de Bert sont parmi les sites les plus connus
– au cœur des forêts primaires comme Grande Mare sur le sentier menant au mythique Trou de Fer dans Bélouve

Attention, il est important d’emporter un équipement de camping de qualité afin d’éviter que votre sortie ne se transforme en galère. Passés 1.500 mètres d’altitude, la température la nuit peut descendre près de 0 surtout en hiver austral et certaines zones de l’ile -l’est notamment- sont parfois copieusement arrosées par la pluie, en particulier durant l’été.

> Choisir un camping ou un site pour bivouaquer <

Aperçu en vidéo :

Voir aussi :
> Le Top des randonnées
> Conseils à suivre avant de partir en randonnée
> Découvrir le cirque de Mafate
> Les bonnes raisons de venir en voyage à La Réunion
> L’île en images
> Vidéo : Les cascades et les bassins de La Réunion
> Vidéo : Lever et coucher du soleil à La Réunion
> Vidéo : La faune à La Réunion

© Photos 4 & 5 : Serge Gélabert

Je note et je donne mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *