Découvrir le cirque de Mafate : randonnées, paysages, hébergements, histoire

Ce qu'il faut savoir du seul cirque de l'île accessible à pied ou en hélicoptère uniquement

On raconte qu’à La Réunion, il existe un endroit reculé, accessible seulement à pied. Un vestige volcanique entouré de montagnes à la végétation luxuriante et aux sentiers escarpés.

On raconte que certaines personnes y vivant n’ont jamais vu la mer… que les habitants sont ravitaillés par hélicoptère et que le facteur parcourt des kilomètres chaque semaine pour apporter les nouvelles du Monde…

© Serge Gélabert

Il paraît que ce lieu se nomme Mafate et qu’il n’y a pas pareille merveille sur terre, que l’eau des cascades y est translucide et que l’on y croise des murs de bibs ayant tissé leur toile géante… (lire notre fiche La faune de La Réunion).
On dit que seul le chant des oiseaux s’y fait entendre et que le ciel étoilé n’y souffre d’aucune pollution.

Et oui, Mafate n’est pas seulement un cirque majestueux de La Réunion, c’est un mythe !

Le cirque de Mafate est un des trois cirques de l’île de La Réunion. C’est celui qui est situé le plus à l’Ouest. A l’Est de ce dernier, se dressent les remparts de Salazie et au Sud, ceux de Cilaos.

Cette situation fait de lui un cirque très accessible par les quatre coins de l’île. Les sentiers pour s’y rendre sont ainsi assez variés mais surtout, où que vous soyez sur le caillou, vous trouverez un départ de randonnée non loin de vous (voir la carte du Top 50 des randonnées).

Rentrer dans Mafate :

– Si vous séjournez dans le Sud, un petit tour par la route aux 400 virages et le Col du Taïbit à Cilaos fera un point de départ parfait pour une marche sportive vers Marla. 850 mètres de dénivelé positif  vous attendent en effet au départ de la randonnée…

– Depuis l’Ouest, laissez votre véhicule au Maïdo (à Tête dure précieusement, le départ est indiqué sur la route menant au mythique point de vue) et entamez la descente vers la Brèche, attention, il vous faudra garder des forces pour remonter… (voir le sentier).
Un parcours avec peu de dénivelé, et en partie envisageable en 4×4, vous fera partir de La Possession pour remonter la Rivière des galets avant d’arriver dans les bas de Cayenne (voir le sentier).
Au village de Sans Souci, partez à l’assaut de l’impressionnant sentier accroché à mi-hauteur du rempart ouest de Mafate et long de 14 kilomètres : la canalisation des Orangers (voir le sentier). Bien que longue, elle fait partie des trois plus belles entrées dans Mafate selon une large part de randonneurs.

– Si vous venez de l’Est et le cirque de Salazie, vous pouvez, par exemple, descendre à Aurère par le Sentier Scout depuis Bord Martin (voir le sentier). Cet accès figure dans le Top 3 des entrées dans Mafate.
Un peu plus haut, l’entrée par le Col des Bœufs est surement la plus fréquentée car elle offre l’accès à pied le plus simple aux randonneurs moins expérimentés et notamment aux familles. Les distances et dénivelés pour rejoindre les ilets de La Nouvelles ou de Marla restent raisonnables.

Depuis Salazie toujours, vous pouvez aussi opter pour le Sentier Augustave (voir le circuit), une arrivée dans un cadre verdoyant et aérien avec ses passerelles accrochées à flanc de falaises vous attend. Ce sentier fait partie de l’une des trois plus belles entrées dans Mafate au dire des randonneurs avertis.

Excepté le sentier menant du Col des Bœufs à La Nouvelle, cette zone du cirque dispose de plusieurs accès à l’eau de rivière pour ceux qui souhaiteraient se rafraîchir ou se poser sur les berges d’un cours d’eau le temps d’une collation.

Les possibilités sont multiples, alors optez pour le sentier en accord avec vos envies, mais aussi vos capacités physiques.

> Cliquez ici pour découvrir Mafate avec un guide professionnel <

© Serge Gélabert

Histoire

Le cirque est épatant par son caractère isolé qui donne naissance aux histoires les plus folles comme celle de l’esclave Mafate (qui aurait donné son nom au lieu) et de la Gran’ mère Kal… Histoires enrichies par le fait que les esclaves du 18ème siècle s’y réfugiaient lorsqu’ils étaient en fuite. Ils auraient été les premiers habitants des îlets du cirque (lire notre fiche La Réunion et son histoire).

La Vallée secrète incarne parfaitement ce passé mystérieux. C’est un lieu mythique, presque sacré, témoin direct et le plus ancien des premiers occupants du cirque.

© Serge Gélabert

Se loger dans Mafate

Un îlet, n’est pas une petite île comme on pourrait le penser, mais plutôt un hameau, un petit village à flanc de montagne. Les principaux îlets de Mafate sont Aurère, au Nord, La Nouvelle en redescendant vers le Sud, Roche Plate et Marla tout à fait au Sud. Vous pourrez y manger et y dormir, en tente, en chambre ou en dortoir…

© La Bonne Terre sur cartedelareunion.fr

– Le bivouac y est toléré pour une nuit.
– Une nuit en camping coûte entre 5€, comme au Camping du Cryptomeria à la Nouvelle (emplacement nu) et 40€, comme chez Jeff et Cathy, à Cayenne (tentes équipées, louées et montées à votre arrivée, ainsi qu’un dîner créole et un petit déjeuner).
– Si vous choisissez de dormir en gîte, vous bénéficierez la plupart du temps d’un bon repas créole le soir et d’un petit déjeuner le matin en plus d’un lit en chambre double, triple ou en dortoir. Comptez environs 40€ la nuit en dortoir et ajoutez quelques euros pour réduire le nombre de lits dans la chambre…

© Gîte de Grand Place Cayenne sur cartedelareunion.fr

Si vous voulez que votre toutou profite, lui aussi, du bon air, pensez à demander si l’établissement accepte les chiens et dans quelles conditions. Les enfants, eux, sont toujours admis et profitent en général d’un tarif réduit.

Les paysages d’exception

Des nombreux sites uniques de Mafate, nous retiendrons :

– la Plaine aux Sables, des montagnes qui se dressent à 360 degrés autour de vous, et un sol plutôt aride, ce qui est rare dans le cirque.
– Pour sortir un peu des sentiers battus, dormez au Plateau du Kerval au nord de Marla, entre les vaches et les champignons, ce décor du Seigneur des Anneaux complètera le mythe…
– La Plaine des Tamarins propose également de nombreuses occasions de planter la tente en appréciant le parfum si délicat qui émane de ces arbres emblématiques de l’île.
– La chanson de l’impressionnante cascade de Trois Roches saura également bercer vos nuits, tout comme celle de la moins connue chute Gran mère entre Deux Bras et les Lataniers.
– le bassin du Bras d’Oussy : l’eau transparente de couleur bleu – vert, véritable invitation à la baignade, à valeur de récompense après les efforts de la marche. En amont du canyon, vous accédez à un beau boyau circulaire d’une profondeur de 4 mètres dans laquelle se jette une petite cascade.
– les Trois Salazes : trois pics rocheux dressés vers le ciel et positionnés sur la ligne de crête entre les cirques de Cilaos et Mafate. Les adaptes de la grimpe trouveront là l’un des plus beaux points de vue de l’ile !

© Serge Gélabert

Et pour ceux qui préfèrent la musique créole au chant de la nature, des festivals sont parfois organisés au cœur de Mafate : comme le Festival du Film d’Aventure à Grand Place ou encore de musique appelés Kabar ; ils sont l’occasion de se retrouver autour d’un maloya, ambiance conviviale garantie !

Alors si aster c’est kabar à Marla, allons bat’karé !!

> Voir la vidéo sur le cirque de Mafate.

Voir aussi :
> Le Top des randonnées
> Conseils à suivre avant de partir en randonnée
> La Réunion côté Nature et Aventure
> Les bonnes raisons de venir en voyage à La Réunion
> Les 10 choses qui rendent l’ile à la fois unique et exceptionnelle
> Le Piton de La Fournaise : tout savoir sur le volcan
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?

© Photo couv. : Esprit randonnée sur cartedelareunion.fr

la côte Nord la côte Est le Volcan la côte Sud la côte Ouest les Cirques les Hauts