La Réunion : les 10 choses qui rendent l’ile à la fois unique et exceptionnelle

Connue pour la randonnée, son volcan hyper actif et son fameux vivre ensemble, l'ile recèle de nombreuses autres merveilles

Ce petit caillou de 2.510 km2 perdu dans l’océan Indien qu’est La Réunion est une destination détonante. Sa nature, ses paysages, sa culture, ses habitants ou encore sa gastronomie en sont notamment les atouts.

Rendue célèbre par la randonnée, ses trois cirques, ses magnifiques cascades, l’ile héberge aussi de magnifiques plages, des forêts primaires ou encore une faune surprenante à l’image des baleines qui se donnent en spectacle tout près des côtes 4 mois dans l’année.

Des trésors qui restent fragiles et qu’il convient de protéger ; c’est notamment dans cette logique que de nombreuses initiatives ont été mises en place pour assurer la durabilité de ce patrimoine.

1. Ses habitants

L’histoire particulière de l’ile a fait naître un métissage culturel et social unique en son genre. Elle est aujourd’hui le symbole de l’union. Et pour cause, ici, pas de cases dans lesquelles placer les habitants et les cultures. Il y a un peuple réunionnais, une culture, tous deux le résultat d’un brassage ethnique unique au monde, l’exemple réunionnais qui fait sa force

De ces rencontres entre personnes aux cultures et aux religions si différentes est né quelque chose de magique, malgré toutes les difficultés que cela peut comporter : l’art du vivre ensemble.

© Serge Gélabert

2. Le Piton de La Fournaise

L’ascension du Piton de la Fournaise qui culmine à 2.632 mètres d’altitude, est un grand classique de la randonnée dans l’île.

Le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs au monde et donc l’un des plus surveillés.
Pour atteindre le Pas de Bellecombe, balcon ouvert à 180° sur le cratère, vous traversez la mythique Plaine des Sables, une vaste étendue couverte de scories digne d’un véritable paysage lunaire.

© Serge Gélabert

3. Les forets

La Réunion se distingue également par des forêts humides d’une remarquable richesse.

Ainsi, la forêt de Bélouve est une forêt primaire (en partie) qui comme sa voisine, la forêt de Bébour, abrite une biodiversité exceptionnelle où la nature y est luxuriante.
Quand la présence du tamarin des hauts, un acacia endémique, fait la particularité de Bélouve, les fougères arborescentes sont, elles, emblématiques de Bébour.

Situées dans le cœur du Parc national de La Réunion, les deux forêts sont également inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco.

© Serge Gélabert

4. Cascades et Bassins

Le profil géologique et la particularité de son relief accidenté font de l’ile un véritable parc aquatique où cascades et piscines naturelles se comptent par centaines et rivalisent par leur beauté.

Situés le plus souvent au cœur de paysages sauvages entourés d’une nature luxuriante, la plupart des bassins nécessite un peu de marche. Cependant les cascades les plus hautes et les plus remarquables, comme Cascade Blanche ou le Voile de la Mariée situées dans le cirque de Salazie ou bien Cascade Grand Galet à Langevin, sont facilement visibles de la route.

© Serge Gélabert

5. La cuisine réunionnaise

A 80% d’inspiration indienne, la gastronomie péi ne pouvait être autre que le reflet de l’île et de son histoire : métissée, surprenante et avec un bon goût de on y revient !

Que ce soit à l’apéritif en dégustant les fameux samoussas, les bonbons piment, bouchons et autres piments farcis ou les plats traditionnels tels que le rougail saucisses, le cabri massalé ou le carri bichiques, la cuisine locale est naturellement relevée et consistante.

© Serge Gélabert

6. Les tortues marines

Le centre de soins de Kélonia accueille les tortues blessées ou malades, pour les relâcher en mer une fois guéries.

Réparti autour de 1.500 m3 de bassins alimentés en eau de mer, l’observatoire des tortues marines est un centre de sensibilisation à l’environnement en alertant notamment sur les dangers croissants que représente la pollution plastique pour les populations marines. Kélonia participe aux programmes de recherche de protection des tortues et de leurs habitats à La Réunion et dans tout l’océan Indien.

© Serge Gélabert

7. Les plages et récifs coralliens

La Réunion compte seulement 30 kilomètres de plages de sable -blanc ou noir- dont 20 kilomètres de lagons.

Malgré la faible surface qu’ils occupent, les récifs renferment une biodiversité incroyable (plus de 3.500 espèces). La biodiversité marine de l’ile est d’ailleurs comparable à ses voisines, et qui justifie que l’archipel des Mascareignes soit inscrit aux 10 « hot spots » de biodiversité mondiale.

Afin de limer la dégradation des coraux observée depuis plusieurs années, la Réserve Naturelle Marine de La Réunion (RNMR) a vu le jour en 2007 ; la réserve s’étend sur une quarantaine de kilomètres.

A noter que La Réunion est un des meilleurs endroits de la planète pour observer la migration des baleines durant l’hiver austral (de mi-juin à mi-septembre). Plus de 22 espèces de cétacés dont certaines classées espèces protégées, ont été recensées.

© Serge Gélabert

8. La randonnée

Le GRR1 de La Réunion a reçu le titre de plus beau sentier de France en 2019. Cela en dit long sur le potentiel de la destination.

Avec plus de 1.000 kilomètres de sentiers balisés traversant des paysages aussi variés que des volcans, des forêts primaires, des plaines verdoyantes et des sommets de 3.000 mètres d’altitude, La Réunion est LA destination pour tous les amoureux de randonnée. Que vous soyez novice ou marcheur aguerri, l’ile offre un choix de circuits impressionnant, qui permet de partir à la découverte de ses reliefs et de sa végétation.

© Serge Gélabert

9. Une nature préservée

Crée en mars 2007 et couvrant 42% du territoire, Le Parc national s’assure de la protection de la biodiversité exceptionnelle qu’abrite La Réunion. Le parc comprend les cirques de Mafate, Salazie et Cilaos et le volcan du Piton de la Fournaise.

Sachez que le 2 août 2010 les Pitons, les cirques et remparts de l’île de La Réunion ont intégré la liste des biens inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Cela s’explique logiquement par la grande diversité d’escarpements, de gorges et de bassins boisés qui, ensemble, créent un paysage spectaculaire. La faune et la flore qui s’y trouvent sont exceptionnelles par leur diversité et leur caractère endémique.

© Serge Gélabert

10. Les cirques

Né de l’effondrement de la voûte du Massif du Piton des Neiges, les trois cirques actuels : Mafate, Salazie et Cilaos sont le poumon de La Réunion. Les affaissements ont façonné les gigantesques falaises qui bordent chacun des cirques et font de l’ile, cette destination mondialement prisée par les marcheurs.

Mafate est le seul cirque accessible à pied ou en hélicoptère uniquement.

Salazie, l’écrin, se caractérise par une nature exubérante dans lequel les plus hautes cascades de l’ile se donnent en spectacle.
Cilaos, le plus sec des trois cirques, ne se dévoile qu’au gré d’une impressionnante route que bordent falaises et à-pics vertigineux.

© Serge Gélabert

Immersion en vidéo :

Voir aussi :
> Les 12 mois de l’année à La Réunion
> Les bonnes raisons de venir en voyage à La Réunion
> 2 semaines à La Réunion : que faire ?
> Les meilleures activités de loisirs à La Réunion
> Les sites culturels incontournables
> Découvrir le cirque de Mafate

© Photo couv. : Serge Gélabert